Abreschviller | Culture Une 148e exposition de l’art à l’hôpital plutôt inattendue   Mise à jour récente !


Article du Républicain Lorrain de 01/08/2019

Photo HD Les artistes ont été remerciés par Jean-Luc Chaigneau, président du conseil de Surveillance du centre Saint-Luc.  Photo RL

L’étonnement. C’est que l’on pouvait voir dans les yeux des personnes présentes au 148e  vernissage organisé au centre Saint-Luc d’Abreschviller. Y étaient à l’honneur cette fois les peintures originales de Jean-Marie Tresse, de Tanconville, et les photos non moins originales du club photo de Lunéville De l’œil à l’image.

Jean-Marie Tresse, la tête dans les étoiles

Jean-Marie Tresse, menuisier de formation, est peintre autodidacte. Il utilise une technique mixte alliant crayon, feutre, encre, fusain, pastel, aquarelle, acrylique, huile et différents matériaux de collage.

Attiré par l’astronomie, les galaxies lointaines, il est passé peu à peu du figuratif à la peinture surréaliste. Il propose des compositions originales, très personnelles, évoquant des planètes lointaines et d’autres formes de vie.

La belle ‘‘Mécanique’’ du club photo

Le club photo de Lunéville expose pour la cinquième fois. Son président Sébastien Guérin a choisi avec les membres du club le thème ‘‘Mécanique’’. Les photographes souhaitaient montrer les différentes sortes de mécanique, mettant en avant ce que l’on ne voit jamais.

On peut ainsi découvrir la machinerie des outils de scierie, du chemin de fer mais également l’intérieur d’un disque dur, les engrenages des horloges et des montres, les pistons de la trompette et dans une vision fictive, des roulements à billes se transformant en soucoupes volantes… comme un clin d’œil aux peintures de Jean-Marie Tresse.